Rechercher

Les contre-indications à la plongée sous-marine

Dernière mise à jour : il y a 6 jours

La plongée sous-marine est une activité accessible à tous, conseillée à partir de 8 ans. Cependant, nous évoluons dans un environnement spécifique car la pression augmente avec la profondeur. De plus, la respiration n’est pas si facile qu’à la surface. Cela peut avoir des conséquences sur des personnes présentant certaines pathologies. Il est important de prendre connaissance de la liste des contre-indications, mais si vous avez un doute, il faudra en parler à votre médecin traitant.


Le certificat médical est obligatoire pour les stages de formation à partir du niveau 1.


La fédération française de plongée et la commission médicale ont dressé un tableau indicatif des contre-indications. Vous pouvez accéder directement à la catégorie qui vous intéresse en cliquant dessus.


- Cardiologie

- Oto - Rhino - Laryngologie

- Pneumologie

- Ophtalmologie

- Neurologie

- Psychiatrie

- Hematologie

- Gynécologie

- Métabolisme

- Dermatologie

- Gastro - entérologie



CARDIOLOGIE

​Contre-indications définitives : - Insuffisance cardiaque symptomatique - Cardiomyopathie obstructive - Pathologie avec risque de syncope - Tachycardie paroxystique - BAV II ou complet non appareillé - Maladie de Rendu-Osler

Contre-indications temporaires ou à évaluer : - Cardiopathie congénitale - Valvulopathies - Coronaropathie - Péricardite et Myocardites - Traitement par béta bloquant - Shunt doit-gauche - Hypertension artérielle non contrôlée


OTO-RHINO-LARYNGOLOGIE


Contre-indications définitives : - Cophose unilatérale - Evidement pétro-mastoïdien - Ossiculoplastie - Laryngocèle - Otospongiose opérée - Fracture du rocher - Destruction labyrinthique uni ou bilatérale - Fistule péri-lymphatique - Déficit vestibulaire non compensé

Contre-indications temporaires ou à évaluer : - Déficit auditif bilatéral - Chirurgie otologique - Polypose naso-sinusienne - Difficultés tubo-tympanique pouvant engendrer un vertige alterno-barique - Crise vertigineuse ou décours immédiat d’une crise vertigineuse - Tout vertige non étiqueté - Asymétrie vestibulaire > ou = à 50% (consolidé après 6 mois) - Perforation tympanique et aérateurs trans-tympaniques - Barotraumatisme ou accident de désaturation de l’oreille interne

PNEUMOLOGIE


Contre-indications définitives : - Insuffisance respiratoire - Pneumopathie fibrosante - Vascularite pulmonaire - Chirurgie pulmonaire - Maladie bulleuse

​Contre-indications temporaires ou à évaluer : - Asthme - Pneumothorax spontané ou traumatique - Pathologie infectieuse - Pleurésie - Traumatisme thoracique

OPHTALMOLOGIE



​Contre-indications définitives : - Pathologie vasculaire de la rétine, de la choroïde ou de la papille, non stabilisée, susceptible de saigner - Kératocône au-delà du stade 2 - Prothèses oculaires ou implants creux - Pour les N3, N4 et encadrants : vision binoculaire avec correction < 5/10 ; si un œil < 1/10, l’autre > 6/10

Contre-indications temporaires ou à évaluer : - Affections aigües du globe ou de ses annexes jusqu’à guérison - Photokératectomie réfractive et LASIK : 1 mois - Phacoémulsification-trabéculectomie et chirurgie vitro-rétinienne : 2 mois - Greffe de cornée : 8 mois - Traitement par betabloquant par voie locale


NEUROLOGIE


​Contre-indications définitives : - Epilepsie - Syndrome déficitaire sévère - Pertes de connaissance itératives - Effraction méningée neurochirurgicale, ORL ou traumatique - Incapacité motrice cérébrale

​Contre-indications temporaires ou à évaluer : - Traumatisme crânien grave

PSYCHIATRIE

​Contre-indications définitives : - Affection psychiatrique sévère - Éthylisme chronique

Contre-indications temporaires ou à évaluer : - Traitement anti-dépresseur, anxiolytique, par neuroleptique ou hypnogène - Alcoolisation aigüe


HEMATOLOGIE


​Contre-indications définitives : - Thrombopénie périphérique, thrombopathie congénitale - Phlébites à répétition

​Contre-indications temporaires ou à évaluer : - Trouble de la crase sanguine découvert lors d’un bilan d’une affection thrombo-embolique - Hémophilie - Phlébite non explorée


GYNECOLOGIE


Contre indication temporaire : Grossesse


METABOLISME


​Contre-indications définitives : - Diabète traité par antidiabétiques oraux hypoglycémiants

​Contre-indications temporaires ou à évaluer : - Diabète traité par insuline - Diabète traité par biquanides - Tétanie/spasmophilie - Troubles métaboliques ou endocriniens sévères


DERMATOLOGIE :



Différentes affections peuvent entrainer des contre-indications temporaires ou définitives, selon leur intensité ou leur retentissement pulmonaire, neurologique ou cardio vasculaire


GASTRO-ENTEROLOGIE :


​Contre-indications définitives - Manchon anti-reflux

Contre-indications temporaires ou à évaluer : - Hernie hiatale ou reflux gastro œsophagien à évaluer


Pour obtenir votre certificat médical, nous conseillons d'utiliser le modèle réalisé par la FFESSM téléchargeable ici





93 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout